Gaza : face aux ''inquiétudes'' sur Rafah, les États-Unis ''abandonnent'' Israël

Joe Biden. Ph de tiers


La semaine dernière, les États-Unis ont suspendu la livraison d'une cargaison de bombes de 2 000 et 500 livres après l'absence de réponse d'Israël face aux « inquiétudes » de Washington concernant une offensive annoncée sur Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, a déclaré, mardi 7 mai, un haut responsable américain.

« Nous avons suspendu la livraison d'une cargaison d'armes la semaine dernière. Elle se compose de 1 800 bombes de 2 000 livres (907 kg) et de 1 700 bombes de 500 livres (226 kg) », a déclaré, ce mardi 7 mai, un haut responsable de l'administration du président américain Joe Biden sous le couvert de l'anonymat. « Nous n'avons pas pris de décision définitive sur la façon de procéder concernant cette expédition », a-t-il ajouté.

Nécessité d'un plan crédible

Cette décision a été prise alors que Washington s'oppose à une offensive d'ampleur préparée par les troupes israélienne à Rafah. Les États-Unis ont clairement indiqué qu'il ne soutenaient pas une offensive sans un plan crédible pour protéger les civils qui s'y abritent. Joe Biden a « réitéré sa position claire » au Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu, le lundi 6 mai.

Les responsables israéliens et américains ont discuté d'alternatives, mais « ces discussions sont en cours et n'ont pas pleinement répondu à nos inquiétudes », a aussi déclaré le haut responsable américain. « Alors que les dirigeants israéliens semblaient se rapprocher d'une décision sur une telle opération, nous avons commencé à examiner attentivement les propositions de transfert d'armes particulières à Israël qui pourraient être utilisées à Rafah. Cela a commencé en avril », a encore expliqué ce haut responsable.

D'autres transferts d'armes examinés

Qui ajoute que Washington était « particulièrement concentré » sur l'utilisation des bombes les plus lourdes de 2 000 livres « et l'impact qu'elles pourraient avoir dans des environnements urbains denses comme nous l'avons vu dans d'autres parties de Gaza ». Le département d'État américain examine également d'autres transferts d'armes, y compris l'utilisation de bombes de précision connues sous le nom de JDAM (bombe guidée à distance), a ajouté le responsable.

Tôt, ce mercredi 8 mai, des témoins ont fait état de frappes israéliennes dans différents secteurs du territoire palestinien, notamment dans la ville de Gaza (nord) où l'hôpital al-Ahli a annoncé la mort de sept membres d'une même famille dans un bombardement aérien. Ce même jour, l'armée israélienne a annoncé la réouverture du point de passage de Kerem Shalom, quatre jours après sa fermeture consécutive à des tirs de roquettes sur la zone, pour faire « entrer l'aide humanitaire » dans la bande de Gaza.

Avec RFI

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Monde: 13 pays veulent rejoindre l’Afrique du Sud dans son procès contre Israël
  • Liban : le Hezbollah confirme la mort d'un important chef militaire dans une frappe israélienne
  • À la frontière entre Israël et le Liban, la guerre qui s'annonce angoisse les habitants

  • Post Tags


    Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments