France : l'ex-ministre Damien Abad mis en examen pour tentative de viol

Palais de la justice de Paris


L'ex-ministre Damien Abad, accusé de violences sexuelles par trois femmes, a été mis en examen ce jeudi 16 mai à Paris pour tentative de viol en 2010 sur l'une d'entre elles, a appris l'AFP de source proche du dossier.

Le député apparenté Renaissance de l'Ain a été placé sous le statut plus favorable de témoin assisté pour les deux autres, qui l'accusent de viol en 2010 et en 2011. Dans un communiqué, l'homme politique français de 44 ans, défendu par Mes Jacqueline Laffont et Robin Binsard, a estimé que ce statut de témoin assisté « démontrait le caractère infondé des accusations ».

Quant à sa mise en examen, le quadragénaire a assuré n'avoir « aucun doute » que son « innocence » serait « confirmée à l'issue » des investigations. Cette mise en examen s'inscrit dans le cadre de l'information judiciaire le visant depuis le 21 juin 2023, sur des soupçons de viol et tentative de viol.

L'affaire avait éclaté au printemps 2022, lorsque Mediapart avait publié des témoignages de deux femmes, Chloé – prénom d'emprunt – et Margaux, accusant Damien Abad de viols, respectivement en 2010 et 2011. Avant de s'exprimer dans la presse, la première avait indiqué avoir émis un signalement anonyme à l'Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique. La seconde avait déclaré avoir vu sa plainte classée par le parquet de Paris en 2017.

Une troisième femme avait porté plainte également

Leur prise de parole dans Mediapart avait incité une troisième femme, une élue centriste surnommée Laëtitia, à témoigner à son tour, puis à porter plainte pour tentative de viol. Laëtitia accuse notamment Damien Abad d'avoir cherché à la violer lors d'une fête organisée chez lui à Paris, en 2010.

Sa plainte avait engendré l'ouverture d'une enquête préliminaire. Le député, dont l'immunité parlementaire avait été levée, avait été placé en garde à vue le 7 juin puis relâché sans poursuites. Les investigations ont ensuite été confiées à deux juges d'instruction, et les trois femmes se sont constituées parties civiles dans ce dossier.

Damien Abad a été mis en examen pour les faits dénoncés par Laëtitia. « Les accusations portées par ma cliente depuis le début sont cohérentes et recoupées par des témoignages concordants, cette mise en examen attendue est logique », a réagi Maître Mario Stasi, son avocat.

L'ancien chef des députés LR avait été nommé en mai 2022 ministre des Solidarités, de l'autonomie et des personnes handicapées. Dès le lendemain de sa nomination, Mediapart relayait des accusations de viol à son encontre. Il avait quitté l'exécutif début juillet 2022 à l'occasion du remaniement.

Avec RFI

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • RDC : une entreprise française sollicitée en parrainage pour la célébration de l'indépendance congolaise à Paris
  • France : le dernier hommage de RSF à son secrétaire général Christophe Deloire
  • Foot : Kylian Mbappé, une blessure qui perturbe le plan du Real Madrid

  • Post Tags


    Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments