img

Actualités

Santé

Alors que l'exécutif a défendu ce jeudi 21 janvier sa campagne de vaccination très décriée, le spectre d'un troisième confinement plane toujours sur la France face aux nouveaux variants plus contagieux du Coronavirus.

"Tous les Français qui le voudront, seront vaccinés contre le coronavirus d'ici la fin de l'été", déclaration d'Olivier Véran, ministre de la Santé. Il a ainsi annoncé une montée en puissance de la vaccination alors que dans l'après-midi, il affirmait l'inverse, renseigne la RFI.
« Nous sommes en mesure de vacciner 1,3 ou 1,4 millions de François à la fin du mois de janvier, 43 millions à la fin du mois de juin, ça monte, et 70 millions, c'est-à-dire la totalité de la population française d'ici à la fin août. Cela si la totalité des vaccins que nous avons commandés sont validés par les autorités sanitaires européennes et mondiales », a expliqué le ministre de la santé.

Et d'ajouter: « Si la situation empirait, notamment avec un développement du variant anglais du virus, nettement plus contagieux, nous pourrions être amenés à prendre des mesures plus dures, ça peut aller jusqu'à un confinement si la situation devait l'exiger».
« Mais nous n'en sommes pas là aujourd'hui ministre, nous souhaitons donner une chance de fonctionner au couvre-feu désormais avancé à 18 heures sur tout le territoire et qui a permis une baisse de l'incidence épidémique dans les 15 départements où la mesure a été appliquée dès début janvier » .

Signalons que l'inquiétude n'en est pas moins très présente et le président Emmanuel Macron a annoncé ce jeudi soir que la France exigera, à partir de dimanche, un test PCR négatif réalisé 72 heures avant le départ pour la plupart des voyageurs européens voulant entrer sur son territoire, « hors voyages essentiels ».

Bénédicte Matondo

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate