FIÈVRE JAUNE et GRIPPE AVIAIRE : Le Sénégal mal au point !


Au Sénégal, les autorités sanitaires sont sur le qui-vive. À l'origine, la fièvre jaune est apparue dans ce pays, au-delà du coronavirus et de la grippe aviaire. Sous cet angle, les autorités sénégalaises ne savent plus quoi faire.


Aujourd'hui, le constat est plus inquiétant. Pour dire vrai, le Sénégal traverse une véritable crise sanitaire. Pour le directeur du service national de l'éducation et de l'information pour la santé(Sneips), la situation est sous contrôle.

A l'en croire, la situation ne va pas perdurer. "Nous avons une parfaite maîtrise de la situation. Depuis plusieurs années, la fièvre jaune fait partie des éléments du programme élargi de vaccination (PEV) et qu'on administre aux enfants depuis l'âge de neuf mois. Il fait comprendre que "le Sénégal fait partie des campagnes de vaccination contre la fièvre jaune.

La fièvre jaune

La fièvre jaune est transmise par une espèce de moustique commun à certaines régions d'Afrique et d'Amérique du Sud. Il est donc recommandé de se faire vacciner avant de se rendre dans ces régions.Les cas bénins provoquent de la fièvre, des maux de tête, des nausées et des vomissements, tandis que les cas graves peuvent causer des maladies cardiaques, hépatiques et rénales mortelles.Il n'existe aucun traitement spécifique pour cette maladie.

Les efforts sont axés sur la gestion des symptômes et la limitation des complications. "Actuellement, les équipes sont sur le terrain pour orienter les équipes locales dans le cadre de la prise en charge" explique Monsieur Ousmane Guèye. Il fait annoncer le début de la campagne de vaccination pour le 15 février prochain avant d'ajouter "qu'elle cible 800.000 personnes".

Grippe aviaire : Un manque d'organisation

De l'autre côté, on fait constater des souches du virus de la grippe qui touchent principalement les oiseaux, mais qui peuvent aussi infecter l'homme.Ce type de grippe se contracte principalement par contact avec des oiseaux malades, et peut aussi se transmettre d'une personne à l'autre.Les premiers symptômes apparaissent au bout de deux à huit jours, et sont similaires à ceux de la grippe commune, comme la toux, la fièvre, des maux de gorge, des douleurs musculaires, des maux de tête et un essoufflement.La maladie peut entraîner une forte mortalité chez l'homme.

Certains médicaments antiviraux, s'ils sont pris dans les deux jours suivant les symptômes, peuvent aider le patient. Pour la grippe aviaire, des vendeurs du marché font remarquer un manque d'organisation dans le système sanitaire. "Je continue à acheter des poulets dans le marché sans me rendre compte" explique une mère de famille que nous avons rencontrée au marché Grand-yoff de Dakar.

Selon elle, la faute incombe à l'Etat du Sénégal qui, d’après elle doit organiser le secteur. Même son de cloche pour un vendeur de poulets qui abonde dans le même sens. Selon lui, le service d'hygiène ne fait pas son travail normalement dans le contrôle. Il indique un manque de contrôle total dans la vente des poulets.

Dossier réalisé par Mapote Gaye


Post Tags


leave a reply

Comments