img

Actualités

Politique

Alors qu'une véritable course contre la montre semble avoir été lancée par les différentes formations politiques censées prendre part au prochain gouvernement pour la composition des listes de administrable, il semble que les choses ne se passent comme prévu au sein de différentes plateformes.

D'après des sources concordantes, le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie revendique 12 ministères clés dans le quota du Front commun pour le Congo.
Il s'agit du ministère de la Justice, Défense, des Relations avec le parlement, Finances, Mines, du Portefeuille, Plan, Transport, Genre, de l’Emploi, travail et prévoyance sociale, Environnement, du ministère délégué à l'intérieur.

D'après les mêmes sources, cette «gourmandise» du PPRD qui veut prendre tous les ministères clés et d'autres vice-ministres risque de faire imploser le Front commun pour le Congo.

Les autres regroupements politiques du FCC sollicitent l'arbitrage de l'autorité morale du FCC, Joseph Kabila pour éviter d'autres rébellions à l'instar de la fronde de Bahati Lukwebo.

La même source indique que deux ministères seulement, sans dire lesquels, reviennent à l'Alliance des forces démocratiques di Congo (AFDC-A) aile Nene Ilunga.

Pour le moment, les discussions se poursuivent pour trouver un compromis propice à maintenir la cohésion dans la maison FCC.

En début de la semaine, des sources au sein du Cap pour le Changement ( CACH) du président Félix Antoine Tshisekedi auraient été confronté aux mêmes difficultés entre l'UDPS, la formation politique phare de la plateforme présidentielle et l'UNC, celle de Vital Kamerhe, le Chef de cabinet du président de la République.

Même si l'information n'a pu être confirmée, il semble que le dernier tête-à-tête entre Vital Kamerhe et le premier ministre, Ilunga Ilukamba aurait tourné sur cette question.

José-Junior Owawa

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate