États-Unis : le républicain George Santos, qui avait trop menti, exclu de la Chambre des représentants

George Santos. Ph de tiers


Ses frasques ont cessé d'amuser le Congrès américain. L'élu républicain George Santos, qui s'est illustré par ses mensonges répétés et est accusé de délits financiers, a été destitué par ses pairs vendredi 1er décembre. 

Élu de l'État de New York, George Santos, 35 ans, il avait menti sur à peu près tout pour se faire élire député républicain aux législatives de 2022. Ses grands-parents juifs survivants du nazisme, c’était faux … Santos est en fait catholique et né de parents brésiliens. Sa mère rescapée des attentats du 11 septembre, encore un mensonge ; tout comme ses diplômes prestigieux et son passé de banquier de Wall Street…, rapporte notre correspondant à Miami, David Thomson. Après son élection en novembre 2022, et à la suite de révélations du New York Times, George Santos avait dû admettre avoir menti sur des pans entiers de sa vie pour embellir son CV. Il avait concédé n'avoir jamais travaillé pour les grandes banques américaines Goldman Sachs ou Citigroup, ni détenir de diplôme de la New York University (NYU).

En revanche, ses 50 000 dollars de fonds de campagne utilisés pour s’acheter du Botox, payer ses hôtels-spa, ses achats de vêtements de luxe et ses vidéos pornographiques sur Only Fans, c’était bien vrai. C'est ce qui a été révélé par une enquête du Comité d’éthique de la Chambre des représentants. Depuis des mois, médias et réseaux sociaux se gargarisaient des frasques irréelles de cet élu fantasque et mythomane, à tel point que Santos a fini par devenir un personnage familier dans la culture populaire américaine.

Mais le trentenaire ne faisait plus rire ses collègues députés. 

Le 17 novembre, le président de la commission d'éthique de la Chambre des représentants, à majorité républicaine, Michael Guest, a déposé une motion visant à exclure George Santos, le jugeant « indigne de servir comme membre » de cette institution. Plus de 300 élus (une centaine de républicains et plus de 200 démocrates) ont voté vendredi son exclusion de la Chambre des représentants. Une procédure rarissime. Redevenu citoyen ordinaire, George Santos va maintenant devoir répondre de ses inculpations devant la justice pour escroquerie, blanchiment et fraude. Il plaide déjà non coupable.

Avec RFI et agences

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Afrique : de nombreux pays durcissent encore leur législation anti-LGBT+
  • Syrie : trois morts, dont un militaire iranien, dans une frappe israélienne
  • États-Unis : la Cour suprême accepte de statuer sur l'immunité pénale de Donald Trump

  • Post Tags


    Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments