Échec du sommet de l'EAC:  Qu'est-ce que Tshisekedi et Kagame auraient pu faire de mieux ?

Ph. d'illustration


Le 20e sommet extraordinaire des chefs d’État de la Communauté des États de l’Afrique de l’Est (EAC) organisé ce samedi 4 février à Bujumbura était censé être une occasion capitale où les dirigeants de l'Ouganda, du Rwanda, du Burundi , du Kenya, de la Tanzanie et de la République démocratique du Congo pouvaient se réunir pour discuter de l'avenir de la région des grands lacs.

Malheureusement, le sommet s'est terminé en catastrophe après un échange houleux entre les présidents des deux pays, Felix Tshisekedi et Paul Kagame. 

Selon RFI qui évoque ses sources, Kinshasa espérait une confirmation que la force régionale déployée au Nord-Kivu se verrait confier une mission plus agressive, mais le président Kagame estime que la force devrait également se concentrer sur l'élimination des FDLR et d'autres milices. Malheureusement, personne n'a pu se mettre d'accord sur cette question.

Malgré l'espoir et l'enthousiasme suscités au cours des heures qui ont précédé le sommet, l'événement a été marqué par la discorde, les tensions et, finalement, l'échec.

Selon toujours RFI, "les six chefs d’État présents ne se sont pas montrés très unis à la fin du sommet. La Tanzanienne Suluhu Samia et l’Ougandais Yoweri Museveni étaient les premiers à quitter la salle et à rejoindre directement l’aéroport".

Ils s'attendaient à ce que le président Felix Tshisekedi et le président Paul Kagame travaillent ensemble pour résoudre les problèmes de la région.

Cependant, leurs efforts n'ont pas été couronnés de succès, laissant beaucoup de gens se demander : qu'est-ce que Felix Tshisekedi et Paul Kagame auraient pu faire de mieux pour assurer le succès du sommet ?

Ce que Felix Tshisekedi et Paul Kagame auraient pu faire de mieux

Les dirigeants de l'EAC ont le potentiel pour être des catalyseurs de l'intégration régionale. Ces deux dirigeants n'ont toutefois pas réussi à tirer parti de ce potentiel, en grande partie à cause des différends territoriaux non résolus entre leurs pays.

L'impossibilité de parvenir à une résolution commune lors du sommet a été largement attribuée à l'incapacité de Tshisekedi et de Kagame à se mettre d'accord sur les accords signés entre les deux pays.

Cependant, à l'approche du sommet, ils auraient pu prendre les mesures suivantes pour minimiser l'impact négatif des conflits entre leurs pays : 

●Ils auraient pu résoudre les différends entre leurs pays à un stade plus précoce. Cela leur aurait permis de se concentrer sur les questions plus importantes liées aux désarmement du M23.

●Ils auraient pu résoudre les tensions éthniques, ce qui leur aurait permis de se concentrer sur les questions d'intégration.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • RDC : après sa réélection, Tshisekedi reçoit une pertinente recommandation de l'EAC
  • RDC : le moratoire sur l'exécution de la peine de mort enfin levé
  • EAC : le communiqué final de la rencontre Tshisekedi-Salva Kir en 7 points


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments