img

Sécurité

Les Etats-Unis sont déterminés à soutenir la lutte contre la corruption en République démocratique du Congo.

La dernière visite recente, de la sous-secrétaire d’Etat adjointe chargée du Bureau international des stupéfiants et de l’application de la loi, Heather Merrit, est un signal fort de ce soutien qu'apporte les Etats-Unis, indique un communiqué de presse de l’ambassade des Etats-Unis à Kinshasa daté du 21 mai.

L’ambassade des Etats-Unis à Kinshasa rappelle que la visite de Mme Merrit en RDC, montre cette volonté des Etats-Unis de "soutenir les efforts du président Tshisekedi dans la lutte contre la corruption".

A Kinshasa, la sous-secrétaire d’Etat adjointe s'est également entretenue avec le ministre intérimaire de la Justice, Azarias Ruberwa, le directeur de cabinet adjoint du chef de l’Etat, Kolongele Eberande, et le commissaire général de la Police nationale congolaise (PNC), Dieudonné Amuli, avec qui elle a discuté sur des moyens par lesquels Washington peut soutenir davantage les efforts de lutte contre la corruption, ainsi qu’autour de l’appui américain existant dans le secteur de la sécurité de la RDC. Heather Merrit a également discuté avec des juges, des membres de la société civile et d’anciens étudiants de l’Académie internationale de l’application de la loi, sur le renforcement du système judiciaire congolais.

Mme Merrit s'était également rendu à Lubumbashi, où elle s’est entretenue avec le gouverneur intérimaire du Haut-Katanga, les autorités provinciales de la PNC et les leaders communautaires.

Par Olivier Kalume

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate