img

Actualités

Internationale

Santé

Le Royaume-Uni a annoncé jeudi 21 janvier fermer ses frontières aux voyageurs en provenance de la République démocratique du Congo et de la Tanzanie en raison d'un nouveau variant du coronavirus détecté en Afrique du Sud.

Cette interdiction, valable dès vendredi 22 janvier 2021 à 04H00 GMT, ne s'applique pas aux ressortissants britanniques et irlandais, ni aux personnes résidant au Royaume-Uni, a précisé le ministre britannique des Transports Grant Shapps sur Twitter.

https://twitter.com/grantshapps/status/1352351741317156864

Le ministre a expliqué sa décision par "des preuves concernant un nouveau variant identifié en Afrique du Sud" et a justifié l'appliquer en République Démocratique du Congo tout comme en Tanzanie en raison d'"arrêter la propagation de la variante du coronavirus détectée en Afrique du Sud".

La RDC n'étant pas un pays frontalier de l'Afrique du Sud, serait devenue le nouveau foyer de contamination de la nouvelle variante ? En tout cas c'est ce que fait comprendre le ministre britannique.

Cependant lors de sa dernière sortie à la presse soit le mercredi 20 janvier, l'épidémiologiste Docteur Jean-Jacques Muyembe en charge de la riposte de la COVID-19 en RDC, soulignait que le pays n'avait détecté aucun cas lié au nouveau variant de la COVID-19. À l'en croire, la RDC etait épargnée jusqu'a ce jour.

Sauf que, selon les experts et chercheurs de la RDC TrackCovid-19, le dernier séquençage du virus congolais sur la plateforme GISAID qui donne accès à une base de données publique et gratuite, date de novembre 2020 tandis que la nouvelle souche découverte en Afrique du Sud date de décembre 2020. D'après, toujours ces mêmes chercheurs, la nouvelle variante de la COVID serait déjà entrain de circuler à Kinshasa et au Kongo Central, d'où l'alerte maximale du Royaume-Uni.

https://twitter.com/19Trackcovid/status/1348784738744623110

En effet, séquencer et partager le génome d’un maximum de virus permet de suivre l’épidémie et de retracer le chemin de certaines souches. À l’heure où nous écrivons ces lignes, la RDC compte 360 virus de séquences publiées contre 5,965 pour l'Afrique du Sud.

Il sied de rappeler, qu'après le Royaume-Uni, c’est l’Afrique du Sud qui inquiète les chercheurs. Selon eux, la nouvelle variante du Coronavirus découverte dans ce pays serait "davantage transmissible" que les précédentes souches mises en évidence et résisterait aux vaccins actuellement administrés dans le monde selon une étude préliminaire parue le 19 janvier ayant consisté en l'étude de la réaction du plasma chez des patients guéris de la Covid.

RÉDACTION ELECTION-NET

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate