img

Actualités

Internationale

Le coronavirus commence inquiéter le Sénégal avec la présence du variant britannique. À l'origine, c'est un ressortissant indien résidant au Sénégal qui a importé le variant britannique, informe Mamadou Ndiaye directeur de la prévention, porte-parole du ministère de la Santé.

L'information a été confirmée ce jeudi, par le président de l'IRESSEF. Une mauvaise nouvelle pour le Sénégal et cela crée la psychose.

"Le variant sud-africain qui, comme le britannique, est beaucoup plus contagieux que ne l'était le virus SARS-CoV-2 originellement, poursuit aussi sa propagation, et est désormais présent dans 31 pays et territoires, soit dans 8 pays de plus. Le variant brésilien a quant à lui été signalé dans six nouveaux pays, soit 8 au total" explique le professeur Souleymane Mboup.

A l'en croire,l’IRESSEF en collaboration avec des collaborateurs du « MRC Unit The Gambia at LSHTM ont procédé au séquençage d’échantillons de la deuxième vague du Sénégal par Whole Genome sequencing puis ont réalisé le génotypage avec la méthode des next generation sequencing ( NGS).

Pour le professeur Souleymane Mboup, la première série n'avait pas permis de trouver ces variants. "Ce que nous avions communiqué il y a deux semaines. Par la présente, nous vous informons avoir confirmé la présence d'un variant britannique, Sars Cov2 dans les échantillons de la deuxième série" dit-il.

Du fait que ces variants se transmettent plus rapidement, le professeur Souleymane Mboup a soutenu que c'est ce qui pourrait expliquer la vitesse de propagation de la maladie dans certains pays.

Toutefois, tient-il à préciser, il est impératif d’appliquer scrupuleusement les mesures de prévention individuelle et collective."

Mapote Gaye

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate