img

Actualités

Santé

Le président américain poursuit son combat contre l'OMS. Ce lundi 18 mai, il a menacé de suspendre définitivement la contribution américaine à l'Organisation Mondiale de la Santé dans 30 jours, si cette dernière ne procède pas à des "améliorations" majeures.

Dans une lettre adressée au directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus,  et publiée via son compte tweeter, Donald Trump prévient qu'il pourrait aussi remettre en cause l'adhésion des États-Unis à l'OMS. Le président américain y énumère des exemples de ce qu'il considère comme des erreurs de l'OMS dans sa gestion de la pandémie, notamment son silence sur le traitement discriminatoire des africains à Guangzhou par le gouvernement chinois.

"Le 11 avril 2020, plusieurs ambassadeurs africains ont écrit au ministère des affaires étrangères chinois au sujet du traitement discriminatoire contre les africains[…] à Guandzhou et dans d'autres villes de la Chine. Vous étiez au courant de la fièvre raciale que les autorités chinoises menaient contre les africains[…] Vous n'avez pas commenté sur ces actions raciales et discriminatoires du gouvernement chinois contre les ressortissants de ces pays", peut-on lire dans sa lettre.

Du côté de Pékin, d'après le rapport de la commission de droit de l'homme, le gouvernement chinois avait nié avoir pratiqué une discrimination à l’égard des Africains à Guangzhou, affirmant qu’il « rejetait le traitement différencié » et avait « une tolérance zéro pour la discrimination ».

Nelly

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate