img

Actualités

Internationale

Du jamais vu ! Un spectacle désolant et qui n’est pas beau à voir. Pendant que la covid gagne du terrain, des fêtards sèment la zizanie au détriment des patients, non loin du Miami Beach Convention Center, où un hôpital de campagne d'urgence est prêt à traiter un raz de marée potentiel de patients COVID-19.

 «C'est l'histoire de deux villes», tient à préciser le maire de Miami Beach, Dan Gelber. «Nos résidents sont assez complaisants, mais nos visiteurs ont été irréguliers et il y a des quartiers de la ville où il semble que les seules personnes soient celles qui ne pensent pas qu'il y a un virus» dit-il.

En réalité, ce sont des fêtards qui sans masque se mettent à danser dans la rue ; mieux ils sont coincés dans des voitures qu’ils transforment en boîtes de nuit. Pourtant, la pandémie du Covid-19 a pris des proportions inquiétantes, surtout ses derniers jours à Floride ; un endroit qui est aujourd’hui l'épicentre d'une deuxième vague d'épidémie de coronavirus aux États-Unis. 

Le ministère de la Santé de la Floride a confirmé mardi plus de 9 000 nouveaux cas, ce qui porte le total à plus de 290 000. 133 décès supplémentaires ont fait passer le total de l'État à 4500. "Nous savons qu'il y a une pandémie, mais ce n'est pas comme si vous n'alliez pas vivre votre vie", a dit de son côté Tamia Young, une employée des postes de 36 ans venue de Brooklyn avec sa mère et ses deux filles. "Tout est fermé de toute façon, donc ce n'est pas comme si vous pouviez même profiter de Miami" ajoute t-elle dans ses propos. Pour la vice-présidente des opérations pour le propriétaire Jesta Hotel Resorts, il faudrait que les directives de la ville et de l’Etat soient suivies et appliquées.

Mapote Gaye Dakar

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate