img

Actualités

Le Mouvement de Libération Congo et la  Commission électorale nationale indépendante se confrontent ce vendredi devant la Cour constitutionnelle. Il est question pour la haute cour de connaitre les motifs de l’invalidation de la candidature de Jean-Pierre Bemba à la présidentielle de décembre prochaine par la CENI. 

Hormis la candidature de Jean-Pierre Bemba, d’Adolphe Muzito, de Samy Badibange  et d’Antoine Gizenga, la cour constitutionnelle de la RDC entame ce vendredi 31 août 2018 l’examen des recours en contestation des candidatures rejetées par la CENI au scrutin présidentiel prévu fin décembre 2018.

En date du 25 août dernier, l’administration électorale avait déclaré Irrecevables 6 dossiers de candidature à la présidentielle sous le pied de l’article 10 de la loi électorale. Pour certains, l’invalidation s’est appuyée sur le défaut présumé de la nationalité d’origine; pour d’autres, c’est en raison d’une condamnation supposée irrévocable du chef de l’une des infractions limitativement énumérées dans la disposition susvisée. C’est le cas de la candidature de Jean-Pierre Bemba qui sera – à ne point en douter – le dossier phare de l’audience de ce vendredi.

José-Junior Owawa

 

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate