img

Top News

Trending

Sport

Photo d'illustration

La Coupe du Monde au Qatar est sujet de plusieurs restrictions mais aussi des surprises. La défaite de l’Argentine et de l’Allemagne, le large succès de l’Angleterre et l’Espagne.

Mais la Mannschaft a protesté contre la FIFA qui a obligé d’infliger des sanctions aux sélections qui vont porter le brassards « One Love » en soutient au LGBTQ, sigles utilisés pour qualifier les personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans, queers, intersexes et asexuelles, c'est-à-dire pour désigner des personnes non hétérosexuelles, non cisgenres ou non dyadiques.

Lors de la photo avant le coup d’envoi, les joueurs allemands ont posé la main sur la bouche, signe de violation de la liberté d’expression.

La Fédération Allemande de Football a qualifié de décevante cette décision de la FIFA de suspendre le port de brassard de capitaine.

« Avec notre brassard de capitaine, nous avons voulu donner l'exemple des valeurs que nous vivons en équipe nationale : diversité et respect mutuel. Soyez forts avec les autres nations. Il ne s'agit pas d'un message politique : les droits de l'homme ne sont pas négociables. Cela devrait être évident. Mais malheureusement ce n'est toujours pas le cas. C'est pourquoi ce message est si important pour nous. Nous interdire le pansement, c'est comme interdire notre bouche. Notre position tient », a déclaré la Fede.

Six autres sélections dont l’Allemagne, l’Angleterre, la France, le Danemark et autres ont dû faire chapeau bas devant le FIFA au risque d’être sanctionné, alors qu’elle avait introduit un record et avait obtenu l’autorisation d’arborer ce brassard.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate