img

Économie

Au cours de la septième réunion du conseil des ministres présidé vendredi 25 octobre 2019 par le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, le Gouvernement a mis la dernière main sur le projet de loi des finances de l’exercice 2020. Selon le compte rendu de la réunion, ce budget s’établit, en équilibre, à FC 16.895,8 milliards (soit 10,4 milliards Usd) en dépenses et en recettes, soit un taux d’accroissement de 63,2 % par rapport aux prévisions budgétaires de l’exercice 2019.

 Les principales innovations contenues dans ce projet de budget se résument comme suit :
– l’instauration de la gratuité de l’enseignement primaire entamée à partir de septembre 2019 ;
– la prise en compte progressive de la couverture santé universelle en vue de permettre l’accès de la population aux soins de santé ;
– l’opérationnalisation de la Caisse Nationale de Péréquation prévue par la Constitution ;
– le démarrage de la construction du Port en eau profonde de Banana pour l’accostage des gros bateaux ;
– l’informatisation de la chaîne de la recette pour la traçabilité de celle-ci, la transparence et la fluidité du circuit de son exécution, dans le but de booster la collecte des recettes ;
– la mise en place d’une infrastructure financière et des marchés dans la perspective de la levée des fonds sur le marché financier intérieur pour le financement des déficits budgétaires.

 Avant l’examen de ce dossier, le Premier ministre a, dans ses communications, rappelé à tous les membres du Gouvernement les formalités à respecter en matière d’intérim des Ministres, de missions officielles et d’introduction des textes à discuter au Conseil des Ministres. Il a invité les membres du Gouvernement à respecter scrupuleusement les dispositions réglementaires en la matière.

Liévin LUZOLO

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate