img

Actualités

Politique

La sortie médiatique du président de la chambre haute du parlement Alexis thambwe Mwamba sur une probable convocation du congrès du parlement pour régulariser l'état d'urgence proclamé par le président de la République, continue de susciter des réactions.

D'abord, au lendemain de cette sortie médiatique, le premier vice-président de l'Assemblée nationale et président A.i de l'UDPS, Jean-Marc Kabund n'a pas tardé de prendre à contre-pied le président du sénat . Pour lui, il n'est pas question d'organiser le congrès en cette période où le chef de l'État a déclaré l'État d'urgence. Passer outre cette mesure , c'est une violation flagrante de l'article 119 de la constitution, a t-il souligné au micro de nos confrères de top Congo fm.

FCC-CACH, La crise !

Plusieurs observateurs constatent d'ores-et-déjà à un jeu de ping-pong où les gens du deuxième Camp, ne veulent pas rester passifs après avoir entendu la déclaration faite par le premier camp.

Patrick Nkanga Bekonda, conseiller principal du premier ministre en charge des questions politiques, juridiques et administratives, a sa façon à lui, de commenter ces sorties médiatiques de ces deux personnalités. 

Faisant la défense de son camp, il a écrit sur son compte Twitter ''qu'il ne fallait pas que Jean-Marc, qui a de contentieux au sein de son parti, cherche à se ''relegitimer'', en suscitant une crise là où il n'en existe pas''

Heureusement, que le président de la République est entouré de certains sages, a t-il commenté sur son compte Twitter.

Pour le député National  lubaya Claudel André, les propos du président du Sénat à l’égard de l’institution Président de la République sont méprisants. A lui d’ajouter qu’à la base de la réplique du 1er vice premier président de l’assemblée nationale, tous leurs propos fragilisent les institutions et font du Congrès, des assises de la discorde au moment où le pays peine à construire une réponse sanitaire cohérente au covid 19, commente t-il sur son compte twitter 

De l'autre côté, d'autres observateurs qui ne sont ni, du FCC, ni de l'UDPS trouvent à dire, et indiquent ce qui doit être, selon eux la priorité pour la République. 

Noël Tshiani Muadiamvita ex-candidat à la présidentielle de 2018 est du nombre. Dans un message sur son compte Twitter, il appelle le président du sénat et le premier vice-président de l'Assemblée nationale à la sagesse et cela pour que le pays ne soit pas paralysé en pleine pandémie du Covid-19.

''Au lieu de dépenser 7 millions de dollars pour ce congrès allouons-les à la lutte contre la pandémie'', a t-il proposé sur son compte Twitter.

Il faut noter que les commentaires sur cette probable convocation du congrès  en cette période où le pays fait face à la pandémie du Covid-19, sont loin d'être dans une même voie. Il faut être du premier camp pour soutenir ce qui est dit par les ténors de là, et du deuxième Camp pour appuyer la réplique qui est donnée. Dans tout cela, qu'est-ce que la République gagne?

Prince Bagheni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate