img

Actualités

Politique

Claudel Lubaya, député national, élu de Kananga dans le Kasaï central, revient sur la destitution jeudi du gouverneur de la province du Tanganyika Zoé Kabila Mwanzambala, l’occasion pour lui de faire un petit point sur le principe clé de l'Etat de droit en République Démocratique du Congo.

Pour ce député national, "un État qui ne respecte pas ses lois est un Etat faible". A l'en croire, le gouverneur devrait normalement avoir le droit de défense, peu importe les faits qui lui sont reprochés car, écrit-il sur tweeter " Quelques graves qu'aient été les faits reprochés au gouverneur Zoé Kabila, l'idéal et la règle auraient été qu'il ait droit à la défense".

Selon des sources proches du gouverneur, tout a été fait pour empêcher Zoe Kabila de présenter ses moyens de défense comme l’exige les pratiques démocratiques dans un Etat de droit.

L’assemblée provinciale du Tanganyika a destitué jeudi le gouverneur Kabila Mwanzambala.

Treize députés provinciaux, sur les vingt-cinq que compte cette institution, ont voté pour le départ du gouverneur et tout son gouvernement.

Ce vote s'est déroulé en l'absence de Zoé Kabila « bloqué » à Kinshasa, sans aucune autre explication. 

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate