img

Actualités

Suite à la sortie médiatique faite le jeudi 11 juin par des catholiques et des protestants en ce qui concerne le processus de désignation du successeur du president de la CENI Corneille Nanga, la Communauté islamique, l’Eglise Kimbaguiste, l'Église de Réveil du Congo, l'Eglise Orthodoxe, l’Armée du Salut et l’Union des Eglises Indépendantes du Congo ont tenu à réagir au lynchage médiatique dont ils font l'objet.

Dans une déclaration faite ce vendredi 12 juin,à Kinshasa, Les six chefs de confessions religieuses ont dénoncé des menaces dont ils sont victimes tout en «se remettant aux autorités du pays pour leur sécurité ».

Selon ces derniers, lors de la réunion qui s’est déroulée le lundi 8 juin 2020, en aucun moment des échanges, il n’a été question des rumeurs de corruption évoquées par certains chefs des confessions religieuses dont la Cenco et L'ECC. 

''de cette restitution des faits, l'opinion retiendra qu'en aucun moment des échanges, il n'a été question des rumeurs de corruption évoquées aujourd'hui par certains chefs de confessions religieuses pour jeter gratuitement le discrédit et l'opprobre sur leurs pairs. Ce qui est indigne des hommes de Dieu'', peut-on lire de ce qui ressort dans cette déclaration commune.

Par ailleurs, ils révèlent que lors des discussions internes, les chefs des confessions religieuses avaient approuvé le rapport du secretariat technique leur Présentant six candidats, cependant, lorsqu'il fallait départager les six candidats que les discussions sont devenues difficiles .

De ce fait, trois de six candidats ont été accusés d’être portés par une force politique et de ce fait pour réussir le pari d'une designation consensuelle, ils ont été écartés. Il était resté en lice Ronsard Malonda, Eale Bosela et Cyrille Ebotoko. Ensuite, le Cardinal a retire la candidature de Cyrille Ebotoko et il ne restait plus que deux candidats en lice .

Par la suite, Il a été prouvé que le Révérand Eale Bosela était aussi affiliée a un parti politique ''Alternance pour la République'', de ce fait il ne pouvait plus compter comme personnalité indépendante de la société civile.

Selon eux, le président de la réunion a alors demande aux chefs des confessions de se prononcer sur les deux candidats restants par un vote à mains levées. A l'insu de ce vote, Ronsard a obtenu 6 voix et Eale Bosela, deux voix.

Ci-dessous, l’intégralité de la declaration

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate