img

Actualités

Sport

Les deux stars gabonaises Pierre-Emerick Aubameyang et Mario Lemina, positifs à la Covid-19 avant le premier match de leur équipe dans la Coupe d'Afrique des Nations, vont quitter leur sélection et rentrer dans leurs clubs, respectivement Arsenal et Nice, a annoncé lundi leur sélectionneur Patrice Neveu.

Ces deux joeurs ne participeront plus à la suite de la compétitionau Cameroun suite non seulement à la covid19 mais aussi aux lésions cardiaques détectées lors des examens post Covid 19. Ils devront retourner dans leurs clubs respectifs. Mais une autre affaire des échauffourées et ivresses vient alimenter sur les vraies raisons de leur départ.

« Vu le souci médical que Pierre-Emerick et Mario ont rencontré, on a pris la décision sage de les faire rentrer dans leurs clubs afin qu’ils puissent se soigner, être pris en charge​ », expliquait leur sélectionneur Patrice Neveu avant de poursuivre: « sur place, nous ne sommes pas en maîtrise d’analyser la dangerosité des déchets qui ont occasionné cette inflammation. On ne peut pas prendre de risque. Et en plus, l’aspect psychologique devient insupportable pour eux. Rester en chambre ça devient insupportable. Donc (dimanche) on en a parlé et on a décidé de les faire rentrer », a renchérit l’ancien sélectionneur de la RD Congo.

Cependant, cette thèse officielle de leur départ est contestée par un consultant de RFI. Selon Freddy Khoula, les deux joueurs auraient été exclus de la sélection pour problème de comportement. Ces derniers seraient sortis de leur l’hôtel pendant l’entraînement, dans la nuit de dimanche, pour revenir lundi à 5h en état d’ivresse. Accompagnés des filles, ces derniers tentant de leur faire entrer dans leurs chambres d’hôtel, auraient occasionné des échauffourées avec les agents de sécurité.

Un récit démenti par les deux joueurs notamment Aubameyang et Lemina. L’attaquant d’Arsenal a dénoncé ces fausses rumeurs ajoutant avoir « une santé à soigner avant tout », alors que Mario Lemina a même dans une publication sur Instagram, dit ne pas vouloir « alimenter les mensonges qui cherchent à me nuire. Je n’en ai rien à faire. J’ai mal pour ma sélection qui n’est entourée que de menteurs en quête de buzz​». Il a même annoncé sa retraite internationale prématurée à 28 ans, avant de supprimer sa publication.

Pendant ce temps, le Gabon devra poursuivre la compétition sans ces deux cadres face au Maroc ce mardi à 20h pour la troisième et dernière journée de la phase de groupe. Avec une victoire et un nul, les Panthères sont quasiment assurés de retrouver les huitièmes de finale.

Theo Liko

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate