img

Actualités

Société

Le Général Gabriel Amisi, Alias dit Tango Four a été nommé vendredi 17 juillet Inspecteur Général de l'armée de la RDC en remplacement du général John Numbi. Cette nomination n'a pas été bien accueillie par toutes les couches de la population.

Le mouvement citoyen lutte pour le changement LUCHA section de Butembo, annonce d'ores-et-déjà une marche pacifique pour protester et désapprouver cette nomination dudit général à ce poste stratégique du pays. Pour ce mouvement citoyen, garder cet officier militaire à ce poste c'est encourager l'impunité, et cracher sur la mémoire de toutes les victimes de toutes les violations des droits l'homme dont ''il est auteur''.

«La LUCHA Butembo n’est pas vraiment d’accord avec les récentes nominations dans l’armée. Le Chef de l'État a donné des grades à des officiers qui étaient cités dans des rapports de l’ONU pour avoir été complices des malheurs des congolais. C’est par exemple Tango Four qui est élevé au rang d’inspecteur général de l’armée. Ces noms ne devaient pas bénéficier des promotions. C’est comme si au Congo, on bénit l’impunité», a déploré Matthieu Ivogha, l’un des membres de la LUCHA section Butembo à nos confrères de la Rtvh/Butembo, avant de poursuivre qu'ils vont bientôt manifester contre ces nominations, et exiger qu'il y ait un autre remaniement dans l'urgence.

Il sied de noter que quelques secondes après ces nominations, Jean Claude Katende president de l'ONG Asadho, n'avait pas retenu son émoi, dans un message laconique sur son compte Twitter, celui-ci a estimé que les généraux comme Amisi et Numbi ne méritent pas d'être dans les forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), ils ''devaient être mis à la disposition de la Justice''.

Prince Bagheni, à Goma

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate