img

Actualités

Sécurité

Ce lundi 31 janvier 2022, une situation inhabituelle a été vécue en ville de Butembo au Nord-Kivu. Tout a tourné au ralenti au centre-ville.

La situation est consécutive à la mort d'un motocycliste, la nuit du dimanche à ce lundi. N'ayant pas digéré la mort inopinée de l'un de leurs, les motocyclistes ont manifesté leur indignation, et ce, après qu'une information circule selon laquelle la victime était tamponné par une jeep des services de sécurité en pleine patrouille.

Cette version est balayée d'un revers de main par le commissaire supérieur principal Polo Ngoma Di-Ntonto. Cet officier affirme que les services de sécurité ne sont, ni de près ni de loin, impliqués dans cette mort.

"Où le problème de la police ?, elle n'était pas là, il a commis un accident et il a été transféré à l'hôpital où il a rendu l'âme. Dire qu'il a été tamponné, c'est l'intox, la guerre psychologique. On veut seulement saboté l'état de siège. Aucune jeep n'était là lors de cet accident", fait-il savoir dans son ton habituel.

Dieubon Mughenze

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate