img

Société

Sécurité

Politique

Actualités

Prison centrale de Kakwangura de Butembo

Le député provincial Mbenze Yotama a, dans une déclaration parvenue à election-net-com, ce jeudi 11 août 2022, souligné que les attaques de la prison centrale de Kakwangura/Butembo dans la nuit mardi au mercredi 10/08/2022 est un mauvais signe d'un deficit securitaire de la ville de Butembo au Nord-Kivu.

Il a, en effet, indiqué que ces présumés ADF ayant pris la direction de la chefferie de Bashu ont causé non seulement plusieurs degats humains en emportant les gens et en tuant d'autres mais également plusieurs degats materiels en pillant des chevres, poules, farines, etc.

 ''872 detenus  dont 849 hommes,  23 femmes et 7 nourrissons y compris 27 malades, voilà l'effectif de ceux qui étaient locataires de la prison centrale de Kakwangura/Butembo jusqu'aux heures de ces attaques ayant vidé ce lieu  carcéral de ses locataires'', a-t-il déclaré.

Et de poursuivre :

''De 2h du matin jusqu'au petit matin ,ceci semble ne pas se comprendre par les bubolaises et bulolais qui se posent la question de savoir comment des assailants peuvent entrer librement en ville, operer librement en ville et sortir librement de la ville avec tous ces detenus pendant tout ce temps sans qu'ils soient inquietés'', a-t-il indiqué.

Tout en déplorant ces attaques , le député provincial Mbenze yotama rappelle à l'opinion que ceci constitue d'emblée un grand danger à la ville commerciale de Butembo qui pourtant, était considerée comme un oasis d'acceuil de tous les deplacés victimes de massacres de Beni,  Irumu et Mambasa.

Il a, ainsi, encouragé la vigilance pour que les plans machiaveliques de l'ennemi  soient mis en deroute; et ce, en toute collaboration avec les services.

Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate