img

Actualités

La police nationale congolaise commissariat urbain de Bunia dans la province de l'Ituri s'inscrit à faux contre certaines allégations autour de l'activisme de la milice CODECO. Le major Abel Mwangu invite les uns et les autres à plus de responsabilités. Il promet de sanctions aux personnes qui seront appréhendées divulgant des messages de terreur à la population.

"Il y a des gens qui passent des journées en écrivant des messages tendant à créer une peur dans le chef de la population et faire l'apologie de crimes des miliciens CODECO. Nous sommes au courant et les services spécialisés sont déjà sur terrain afin de traquer ces personnes. Les personnes créant de la psychose, des traumatismes à la population, je leur conseille de cesser avec ces genres de choses. Sinon ,une fois arrêtées ,elles subiront la rigueur de la loi", previent il.

Cette autorité policière rassure, en outre, de la prise des dispositions sécuritaires afin de protéger les habitants de la ville de Bunia des éventuelles attaques des présumés miliciens CODECO.

"Au niveau de la police, nous rassurons que les dispositions sont déjà mises en place. Que les habitants vaquent librement à leurs occupations",indique-t-il.

En rappel, les miliciens CODECO sont actifs dans plusieurs villages de la province de l'Ituri. Ils tuent la paisible population et parfois incendient des maisons. Cepandant l'armée régulière a déjà lancé les opérations "Zuruba 2" dans le souci de mettre fin à leurs barbaries.

Dieubon Mughenze

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate