loader
img

Trending

Sécurité

Actualités

Photo d'illustration ©photo de tiers


Le Maire de la ville de Bunia, la Fédération des Entreprises du Congo section de l'Ituri , la Société civile-Ituri et les jeunes leaders de l'Ituri s'opposent à la décision qui veut obtenir 15 jours sans activité à Bunia dans la province de l'Ituri.

Dans une interview accordée à la presse locale, le président de la FEC-Ituri appelle tous les commerçants à ouvrir leurs boutiques.

 Pour lui, "plusieurs journées villes mortes décrétées n'ont rien donné jusqu'à présent comme solution. Au contraire, c'est la population qui souffre doublement par les villes mortes. Il n'y a pas de `` villes mortes". 

"Tout commerçant doit ouvrir son magasin." a-t-il indiqué .

De l'autre côté, le maire de la ville de Bunia a dans un communiqué appelé toute la population de l'Ituri à vaquer librement dans leurs occupations en évitant toute manipulation. 

Le commissaire supérieur principal, John Cabuine Wa Mihigo demande à tous et à chacun d'ouvrir ses activités, son commerce, "car la population vit au jour le jour. Et quiconque n'ouvrira pas sa boutique sera scellé conformément à la loi. 

Rappelons que sous l'initiative de G5, une structure regroupant les communautés victimes des atrocités commises par des groupes armés en province de l’Ituri, ces jours de deuil devraient être décrétés dans l'ensemble de la province de l'Ituri.

Selon ces organisations, pendant ces 15 jours, aucune activité commerciale ne devrait fonctionner. Une  façon pour ces communautés de rendre hommage aux mémoires de plus de 100 civils massacrés en deux jours dans le territoire de Djugu. 


Powered by Froala Editor

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate