img

Actualités

Politique

Le président congolais, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo poursuit son séjours à Bruxelles, la capitale belge.

Le chef de l'État à la tête d'une forte délégation a eu des échanges notamment avec le Roi des belges Philippe, le premier ministre, Charles Michel, le patronat belge et bien d'autres groupes sociaux de la Belgique.

Avec la diaspora de son pays, Fatshi comme préfèrent l'appeler ses partisans, a décliné la sa vision pour le Congo.

« C'est ici en Belgique que j'ai commencé mes premières fonctions politiques … C'est ici que j'ai fait deux promesses en Novembre 2018 : amener la dépouille mortelle de mon père au pays et revenir avec la victoire aux élections», lancé d'emblée le chef de l'État congolais avant d'exposer ses priorités.

« Mon premier chantier, c'est la Sécurité. Je ne menagerai aucun effort pour qu'on aie une bonne justice au dessus de tous. Je ne veux pas d'une justice faite par le président ou pour la présidence de la Rèpublique. Mon troisième chantier, c'est la lutte contre la corruption. Le congolais doit comprendre que nous devons éviter ce fléau et nous devons changer nos mentalité», a-t-il martelé.

Le numéro un congolais est également revenue sur la notion d'État de droit. « Nous devons continuer le combat d'Étienne Tshisekedi jusqu'à l'instauration d'un État de Droit», promet le président.

« Un autre chantier, c'est la Gratuité de l'enseignement de base : Nous poursuivons palier par palier avant la fin de mon mandat, j'aimerais voir les premiers étudiants boursiès pris en charge par mon Gouvernement», jure le président devant ses concitoyens de la diaspora avant d'ajouter que « Tout sera fait pour l'épanouissement du Congolais.»

José-Junior Owawa.

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate