img

Actualités

Le 17 Mai 1997, une date inoubliable dans l’histoire de la République Démocratique du Congo. Elle rappelle le renversement du pouvoir de feu Maréchal Mobutu Sese Seko Wa Zabanga par le mouvement AFDL, Alliances de Forces Démocratiques pour la Libération du Congo, Laurent-Désiré Kabila qui en était le porte-parole, prenait les rênes du pouvoir depuis Lubumbashi, ville qui était tombée entre les mains de la rébellion plusieurs mois plus tôt.

Malgré que les jours passent vite, nombreux sont ces congolais qui gardent en mémoire les qualités qu’avait celui qui a été appelé par plus d’un congolais “le libérateur”. c’est le cas du ministre congolais de la jeunesse et initiation à la nouvelle citoyenneté, Billy Kambale. Dans un poste sur son compte twitter a loué le travail qu’a accompli Mzee Kabila.

Pour lui, Laurent Désiré Kabila était « un grand homme qui aura marqué son passage sur terre et sa révolution aura été une insurrection des peuples asservis, qui se battaient contre les gouvernements fantoches téléguidés à partir de l’extérieur. Honneur au soldat du peuple » a-t-il écrit sur son compte twitter

Pour rappel, le 17 mai 1997, les soldats de l’AFDL entraient triomphalement dans la capitale du Zaïre qui sera rapidement rebaptisée République démocratique du Congo.

L’entrée de l’AFDL à Kinshasa mettait fin aux 32 ans d’un régime dictatorial. Les soldats de l’Alliance ont conquis Kinshsasa en provenance de l'Est dans une résistance remarquable de l'armée du Zaïre.

L’affrontement tant redouté dans la capitale entre les rebelles et les forces loyales à l’ancien régime n’eut pas lieu.

Samedi 17 mai 1997 au matin, les habitants des communes de Masina et Kimbanseke s’étaient massés le long du Boulevard pour voir de plus près ces petits soldats chaussés des bottes en caoutchouc qui avaient réussi à chasser du pouvoir le président Mobutu.

Prince Bagheni, à Goma

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate