img

Actualités

Santé

Le centre de santé Kasithu en chefferie de Bashu dans le territoire de Beni a fermé ses portes suite à l'activisme des miliciens maï-maï. La société civile locale qui rapporte l'information soutient que ces miliciens demandent une somme exorbitante aux agents en échange de leur survie.

"Le centre de santé a fermé ses portes suite aux menaces adressées aux agents de la part des maï-maï. Depuis deux semaines, ils sont en train de subir ces menaces. Ils ramassaient parfois des tracts sur lesquels les miliciens exigeaient 1.500 dollars", explique Mumbere Wangeve Roger , président de la société civile de Bashu.

Afin d'épargner les habitants des conséquences fâcheuses de la fermeture du centre de santé Kasithu, la société civile plaide pour le déploiement des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC). Elle craint, par ailleurs, des morts inopinées si rien n'est fait.

"Ce centre de santé est presque seul dans cette région. Nous craignons des morts des patients qui sont dans la communauté. Nous sollicitons des autorités militaires de depecher des troupes de l'armée régulière sur terrain afin de protéger les agents", renchérit il.

Dieubon Mughenze depuis Beni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate