img

Actualités

Sécurité

Dans son bulletin hebdomadaire d'informations, le Centre d’Etude pour la Promotion de la Paix, la Démocratie et les Droits de l’Homme (CEPADHO ) dresse un tableau sombre de la situation sécuritaire dans la région de Beni . Cette structure commence par peindre un tableau sur des attaques des ADF dans les entités de Mbingi et Mabatundu ayant occasionné la mort inopinée d'au moins 5 morts et 5 disparus.

Le CEPADHO indique que le chiffre ci haut porte à au moins 507 le nombre des personnes tuées. Ce, depuis le lancement des opérations des grandes envergures contre les ADF en cours au Nord-Kivu et une partie de l'Ituri.

"Le carnage perpétré à MBINGI et MABATUNDU porte à au moins 507, les civils massacrés par les ADF en représailles aux offensives de grande envergure lancée contre eux par les FARDC depuis le 30 octobre 2019",peut on lire dans ce bulletin d'information signé par le maître Omar Kavota.

L'occasion faisant le larron, cette organisation alerte sur que les combattants ADF auraient une nouvelle position à Isiro dans la province de l'Ituri.

"Les recherches effectuées cette semaine par le CEPADHO mentionnent que les ADF auraient érigé une nouvelle position à ISIRO, derrière la rivière SAMBOKO ",ajoute t-il.

Dieubon Mughenze depuis Beni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate