img

Actualités

Sécurité

La nouvelle société civile du territoire de Beni dénonce les tracasseries militaires pendant les heures tardives dans la localité Baswaha-Lubena. Dans une déclaration rendue publique, cette structure citoyenne indique que certains militaires des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) en patrouille se livreraient aux actes de torture et autres anti valeurs.

"La patrouille s'est transformée à une occasion de torture, aux extorsions des biens . Plusieurs personnes qui en ont été victimes sont entrain de poursuivre les soins", s'indigne Mutsanga Bin Sikwaya, vice- coordinateur de la nouvelle société civile.

Face à ces actes, la nouvelle société civile plaide auprès des autorités militaires pour un renforcement de capacités de ses troupes autour de la question de discipline.

" Nous appelons le commandement de cette unité basée sur place à Cantine de voir comment veiller au contrôle de ses troupes d'autant plus que depuis deux semaines, la population civile est victime des exactions commises par les militaires FARDC en patrouille. Que les autorités militaires instruisent leurs éléments car la patrouille n'est pas synonyme de torture ou des extorsions", ajoute-t-il.

Dieubon Mughenze depuis Beni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate