img

Actualités

Politique

Alors que la coalition camp pour le changement (CACH) lisait son mémorandum au maire de la ville de Beni ce jeudi 9 juillet 2020, elle est revenue sur l'étouffement de sa marche. Cette famille politique regrette la décision prise par l'autorité urbaine interdisant les manifestations organisées ce jeudi à Beni dont celle du CACH.

Parlant de l'objer de leur manifestation, le CACH rejette l'enterinement de Ronsard Malonda à la tête de la commission électorale nationale indépendante (CENI). Sans tergiverser, il exige l'annulation de la procédure ayant conduit au choix de Ronsard Malonda.

" Nous venons à ce jour à travers cette marche pacifique étouffée par l'autorité urbaine, membre du Front Commun pour le Congo (FCC), exprimé notre désapprobation et contestons avec énergie cette supercherie en exigeant l'annulation sans condition de cette action frauduleuse et malsaine de madame Jeanine Mabunda ainsi que son bureau incomplet sous la complicité de sa famille politique, le FCC",peut on lire dans le mémorandum consulté par election-net.com.

Dans la farde des recommandations, le CACH invite le chef de l'état à s'opposer à l'investiture de Ronsard Malonda. En plus, à la cour constitutionnelle de déclarer l'inconstitutionnalité de la démarche de la désignation de Ronsard Malonda.

"Nous demandons au président de la république à ne pa procéder à l'investiture de Ronsard Malonda à la tête de la CENI afin de garantir au peuple congolais les élections plus crédibles. Demandons également à la cour constitutionnelle de déclarer inconstitutionnelle la procédure de sa nomination en cas d'un forcing du bureau FCC de l'assemblée nationale",renchérit le CACH.

Dieubon Mughenze depuis Beni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate