Beni : la Monusco dote une école de nouvelles installations sanitaires à Mayi-Moya

Photo d'illustration


De nouvelles installations sanitaires ont été dotées à l'école primaire Toda dans la localité de Mayi-Moya en territoire de Beni au Nord-Kivu par la Monusco, la mission onusienne en République démocratique du Congo.

Remis officiellement ce mardi 19 septembre 2O23, ce projet vise à "réduire les cas des maladies des mains sales et de l’accès à des infrastructures d’assainissement en milieu scolaire", affirme la Monusco. 

"Au total, ce sont 4 blocs de toilettes de 12 latrines sèches ventilées (vidangeables) que la MONUSCO a construits, au profit de l’Ecole primaire Toda. Six portes sont réservées aux élèves filles, quatre aux garçons et les deux dernières latrines sont pour les enseignants et le personnel administratif. Un puits de forage d’eau a également été construit à côté pour alimenter les toilettes, servir au lavage des mains des élèves", écrit Jean Tobie Okala, chargé de l'information publique de la Monusco à Beni. 

Cité par la même source Abdourahamane Ganda, chef de bureau intérimaire de la Monusco au grand Nord-Kivu, en a profité pour interpeller les enfants et leurs enseignants sur la culture de la paix : 

« Comme vous le savez, la MONUSCO est en train de partir. Chers enfants, le Congo de demain vous appartient. Chers enseignants, je vous supplie d’éduquer ces enfants à grandir dans la culture de la paix. La paix ce n’est pas un mot, mais un comportement à enseigner à ces enfants qui vont diriger ce pays demain ».

John Kambale Musumani, directeur de l’école primaire Toda à une cinquantaine de la ville de Beni a félicité cette dotation et les efforts fournis par l'armée appuyée par la Monusco dans le rétablissement de la paix dans cette région. 

« Avant ces nouvelles toilettes, c’est tout le village qui utilisait celles que nous avions, sans serrures, ni eau. Certains enfants attrapaient des maladies telles que la typhoïde, la diarrhée et d’autres maladies des mains sales. Avec ces toilettes modernes et l’eau qui est désormais disponible, avec les cadenas placés aux portes, non seulement le nombre d’élèves inscrits a fortement augmenté, passant de 324 à 492 dont 251 filles, mais aussi, on espère que nos élèves ne vont plus attraper ces maladies », a-t-il déclaré.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Coopération : Félix Tshisekedi en mode inauguration au Tchad
  • Comment reconnaître son âme soeur ?
  • Comment arrêter d'aimer quelqu'un qui ne nous aime pas ?


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments