img

Actualités

12 étudiants de l'Université Officielle de Semuliki(UOS), ont été interpellés dans une manifestation ce jeudi 2 juillet 2020 en ville de Beni. Alors qu'ils marchaient pour réclamer la réouverture des établissements universitaires, ces étudiants ont été maîtrisés par la police nationale congolaise, commissariat urbain de Beni sur le boulevard Nyamwisi.

A en croire, le porte-parole des étudiants de l'UOS, l'arrestation de ces paires est intervenue sans déposer le mémorandum comme prévu. Azarias Mokonzi croit, par ailleurs, que les autorités agiront pour la libération de ces étudiants.

"Nous osons croire qu'ils seront libérés parce-que c'est une arrestation arbitraire. Nous sommes entrain de revendiquer une chose , la reprise immédiate et sans condition des cours. On ne peut pas accepter que la vie de toute une couche estudiantine soit gâchée à cause des mesures qui paraissent inefficaces", explique-t-il à election-net.com.

Pour le moment, les étudiants arrêtés sont déjà tranferés au parquet de grande instance de Beni. Cela, après un moment passé à l'état major de la police.

Notons que le Maire ad intérim de Beni avait interdit cette manifestation. Bakwanamaha Modeste a motivé sa décision par la mesure prise par le Chef de l'État, interdisant les attroupements. Ce, pour stopper la propagation de la covid19.

Dieubon Mughenze depuis Beni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate