Beni : Certains militaires accusés de percevoir des taxes "illégales"


La nouvelle société civile du territoire de Beni au Nord-Kivu alerte sur la perception des taxes "illégales" par certains éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).

Selon Moïse Kipitulu, coordonnateur de cette structure, ces éléments FARDC se pointent sur différents axes routiers pour exiger de l'argent aux détenteurs des engins roulants.

"La perception illégale des 500 Fc par moto et plus de 1000Fc par les militaires FARDC est devenue une pratique habituelle malgré leur mission bien connue et cela sous les yeux impuissants des autorités hiérarchiques militaires", fait-il savoir.

L'occasion faisant le larron, Moïse Kipitulu invite la justice militaire à se saisir de certains éléments FARDC qui vont à l'encontre de leur règlement intérieur. Il plaide également pour que les autorités se penchent sur la question relative aux salaires des militaires qui pourra prévenir un tel comportement.

Pour rappel, le porte-parole des opérations Sokola 1 ne cesse d'indiquer que la perception d'une quelconque taxe est interdite aux éléments FARDC. Le lieutenant Antony Mualushayi invite toujours ceux qui détiennent des preuves d'accuser "ces brebis galeuses" afin qu'ils soient sanctionnés.

Dieubon Mughenze depuis Beni


Post Tags


leave a reply

Comments