Beni : à la rencontre des victimes blessées par arme prises en charge par le CICR

Photo d'illustration


Ils sont des dizaines de patients rencontrés par elections-net.com, ce jeudi 26 janvier 2023, à l'hôpital général de référence de la ville de Beni au Nord-Kivu. Spécialement, ils sont alités pour avoir été victimes des violences armées prises en charge suite à l'appui du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Certains civils ont récemment été touchés par les éclats de la bombe artisanale piégée dans une église protestante à Kasindi. Pied bandé, le prince Musoro affirme être dans un état de stabilité et espère à sa prompte guérison. 

"J'ai été touché au pied et les choses évoluent positivement. Je reconnais le travail des personnels soignants, car depuis mon évacuation ici, ils se soucient de ma santé", indique-t-il. 

Riziki Mwavita, habillée en pagnes, se dit être soulagée après d'épineux moments où elle ne sait plus à quel saint se vouer. "J'étais inconsciente quand on m'a entraîné ici après l'explosion d'une bombe. Les personnels soignants appuyés par le CICR nous donnent tout : le médicament et la prise en charge alimentaire. Que seul Dieu bénisse les bienfaiteurs", ajoute -t-il. 

Par ailleurs, Angelo Willy Batolahy, chef de bureau du CICR à Beni affirme que la prise en charge des personnes blessées par armes blanches ou à feu reste gratuite. Remerciant les personnels soignants de l'hôpital général de référence de Beni, il invite la communauté à y acheminer les blessés pour une meilleure prise en charge médicale. 

"Toute personne qui est blessée dans le cadre des conflits est éligible à la prise en charge. Il peut être un civil, un combattant, un militaire", indique-t-il. 

L'année écoulée, plus de 398 blessés par arme ont été pris en charge sous l'aide du CICR. Des dizaines de cas bénéficient de l'assistance médicale à mois d'un mois de l'an en cours.

Powered by Froala Editor

Lire Aussi:
  • Nord-Kivu : Dix personnes tuées par des crocodiles à Kyavinyonge
  • RDC : chronique d'une journée sous le sang et des larmes
  • Mangina : un Élu exige une enquête mixte, après l’exécution présumée des civils


  • Reaction

    Like 0 Love 0 Haha 0 Wow 0 Sad 0 Angry 0
    For giving reaction please   Login Now

    leave a reply

    For post a comment you need to login your account. Login Now

    Comments