img

Actualités

Sécurité

La nuit du jeudi à ce vendredi 24 juillet 2020 n'a pas été rose pour les habitants du village Kakuka en groupement Banande-Kainama en territoire de Beni. A la base , l'incursion des présumés rebelles ADF dans cette partie au début de la soirée du jeudi.

D'après la société civile locale, les assaillants ont surgi dans le village ci haut et ont, à cette occasion, tué trois personnes dont un couple et un enfant. Jonas Zawadi, un des membres de la société civile indique qu'aussitôt saisies de cette incursion, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont vite pourchassé ces combattants.

"Les militaires étaient déjà parti en patrouille. Maintenant ces assaillants ont contourné cette patrouille pour venir attaquer la population dans l'agglomération. Heureusement, il y avait encore quelques effectifs militaires là bas , se sont eux qui ont aidé à limiter les dégâts",explique-t-il.

Une situation, qui selon lui, a occasionné les détonations d'armes lourdes et légères dans cette partie. Face à ces détonations, une débandade totale a régné dans le chef de la population locale.

" La tension est vive ici, nous sommes en débandade. La population de Kakuka, de Kainama centre toute la population reste en débandade. Nous demandons à notre gouvernement à songer sur la situation de Banande Kainama car ,actuellement, on ne passe plus trois jours sans enregistrer une attaque des ADF",rencherit-t-il.

Dieubon Mughenze depuis Beni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate