img

Actualités

Société

Le tribunal militaire de garnison de Beni-Butembo a siégé, ce mardi 1 février 2022, en ville de Beni au Nord-Kivu. Ce jour, il était question du réquisitoire du ministère public et le plaidoyer de la défense de 13 militants du mouvement lutte pour le changement (LUCHA) poursuivis pour désobéissance aux lois de la Nation.

Prenant la parole, motivant les faits qualifiés d'infractionnels, le ministère public a requis 2 ans de prison contre ces militants.

Le collectif d'avocats a, de son côté, plaidé pour l'acquittement de leur client. Ce, après avoir eu le temps d'expliquer au tribunal que les arguments du ministère public ne convainquent pas.

Arrêtés dans une manifestation "pacifique", ces militants sont détenus depuis plusieurs mois. Ce mardi, la LUCHA n'a pas cessé de clamer l'innocence de ces militants.

"Je préfère mourir la tête haute […] plutôt que vivre dans la soumission et le mépris des principes sacrés", a dit la LUCHA sur son compte Twitter se rappelant d'une des citations d'Emery Patrice Lumumba.

Dieubon Mughenze depuis Beni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate