img

Actualités

Sécurité

Dans une déclaration évaluative du mois de juin achevé, la Convention pour le respect des droits humains (CRDH/Beni) dresse un lourd bilan des exactions des présumés ADF en secteur Ruwenzori dans le territoire de Beni. Pour cette structure de défense des droits de l'homme, au moins 15 attaques ont été signalées en l'espace de 30 jours ayant occasionné la mort inopinée des 60 personnes.

"En secteur Ruwenzori ,plus de 15 attaques ADF avec un bilan macabre de plus de 60 personnes sauvagement tuées et plusieurs portées disparues", lit-on dans cette déclaration parvenue à election-net.com.

Au-delà du bilan ci-haut, la CRDH rapporte également 5 attaques des présumés ADF dans le secteur Beni-Mbau et 7 dans le groupement Banande-Kainama, toujours dans le territoire de Beni.

La CRDH reconnaît, par ailleurs, que l'activisme des miliciens maï-maï insecurise plusieurs villages du territoire précité. Ces miliciens ont attaqué respectivement le secteur Ruwenzori, la cité d'Oïcha, le groupement Baswaha-Madiwe et autres entités.

En rappel, les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) ont capturé plusieurs assaillants le mois de juin dernier lors des offensives contre les groupes négatifs. Des présumés miliciens maï-maï et des présumés combattants ADF ont été arrêtés dans différents milieux et croupissent actuellement en prison.

Dieubon Mughenze depuis Beni

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate