img

Actualités

Politique

Appréhendé dans la soirée du lundi 18 janvier à son domicile, l'ancien président de la CENI a été acheminé à la prison centrale de la Kasapa après avoir passé la nuit à l'ANR.

Selon Maître Mbuyu Luyongola du collectif des avocats du pasteur Daniel Ngoy Mulunda, le tribunal de paix de Kamalondo où le dossier a été transféré semble s'empresser pour un procès expéditif.

" Ils l'ont gardé à l'ANR où ils l'ont interrogé pendant trois heures et le lendemain, ils l'ont conduite au parquet général. Et le parquet, sans l'avoir entendu sur base du mandat de prise de corps, a transféré le pasteur Daniel Ngoy Mulunda à la prison. Et le lendemain, le tribunal s'est présenté au-delà de 19 heures pour le juger. Et le prévenu a dit je ne suis pas en mesure d'être jugé maintenant je vais dans ma cellule. Le tribunal jusque 22 heurs n'a pas pu le juger. Et il rentre ce matin pour dire qu'il veut identifier le prévenu mais l'audience continue. Nous avons dit que non, l'audience commence. Ils disent non, nous avions siégé hier. Mais comment vous aviez siégé sans sa présence. Et comment aviez-vous identifié que vous aviez siégé sur le dossier du pasteur Daniel Ngoy Mulunda" a expliqué Maître Mbuyu Luyongola.

La défense exige la poursuite de l'audience par une bonne fixation du dossier

"Nous avons exigé qu'on régularise d'abord la saisine, qu'on lui notifie, qu'il comparaisse à la demande du ministère public parce que le ministère public avait fait une note de fixation au tribunal de paix de Lubumbashi-Kamalondo" s'est-il indigné à l'issue l'audience de ce mercredi.

Chris Lumbu

About Author

leave a comment

Powered by Google TranslateTranslate