dim. Déc 8th, 2019

Antonio Guterres «nous sommes entièrement à côté des autorités congolaises dans la lutte contre les ADF»

41 Vues

Le secrétaire général de l’ONU arrivé  samedi à Goma dans l’est de la République Démocratique du Congo ,a réaffirmé de nouveau l’appui des Nations-Unies, au gouvernement congolais dans la lutte contre les  rebelles de l’ADF, Antonio Guterres dit exprimer sa solidarité envers le peuple congolais qui a longtemps souffert.

«nous sommes entièrement à côté des autorités congolaises dans la lutte contre les ADF, l’appui  de l’ONU aux autorités congolaises est pour que les groupes armés soient progressivement éliminés» déclare-t-il, soulignant que  tous les aspects de coopération pour le développement et la réponse humanitaire à la RDC activées,par les Nations-Unies,en outre elles sont aussi préoccupés par des défits de santé publique ,le pays (RDC) fait face à plusieurs épidémies entre autre,la rougeole, la malaria, le choléra ainsi que la maladie à virus Ebola.

«Nous sommes entièrement à   côté des autorités congolaises,du peuple congolais  pour essayer de répondre à tous ces défis» a-t-il précisé.

Après le Nord-Kivu, le patron de l’ONU se rend à Kinshasa pour rencontrer  le président de la République Félix Tshisekedi, la présidente de l’Assemblée Nationale ainsi que le premier ministre. Lui, (Guterres) qui a du annulé son voyage l’année dernière à cause des tensions qui existaient entre l’ONU et l’ex président Joseph Kabila,soupçonné de représenter pour un troisième mandat. Antonio Guterres réaffirme son admiration vis à-vis de la République Démocratique du Congo.

Face à la maladie à virus Ebola qui se vit en Rdc ,le patron de l’ONU affirme son soutien et dit s’afficher aussi dans la lutte contre cette épidémie qui a déjà fait près de 2000 morts sur les 3000 cas recensés depuis son début  il y’a une année. Dans cette lignée, des sources à la Monusco indique qu’il pourra se rendre aussi à Mangina,épicentre de la   maladie pour témoigner son soutien aux équipes qui sont engagés au Front contre Ebola.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *